Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Around The Rock Parcours Projet
AroundTheRock Céline et Anthony Partenaires Around The Rock english español
facebook youtubeflickr video
don

RÉSERVES

Expéditions écovolontaires au Kirghizstan

3 Septembre 2015 , Rédigé par Le BLOG d'Around The Rock Publié dans #Kirghizstan, #Léopard des neiges, #Mouflons, #Loup, #Rapaces, #Ours Tian Shan, #Ecovolontariat

Programme de l'expédition :

Ce voyage permet d'une part de découvrir un pays splendide et encore préservé sur bien des aspects et d'autre part de mener une mission d'écovolontariat dans la réserve de Naryn. Durant ces 3 semaines nous évoluerons tour à tour dans les paysages de Song-Kul, Naryn et Issyk-Koul.

Song-kul est un grand lac posé au milieu de la steppe sur un plateau d'altitude à 3000m. On y accède en voiture par des pistes. L'hiver quelques pêcheurs y habitent, l'été ce sont les bergers avec leurs yourtes et leurs troupeaux innombrables de chevaux et moutons.

Une réserve naturelle occupe la partie marécageuse au sud du lac avec une avifaune riche, notamment un passage migratoire important (anatidés, limicoles...) et la présence de l'oie à tête barrée, la cigogne noire...

Nos deux nuits chez le garde de la réserve et des séances d'observation permettront de nous familiariser avec la faune et effectuer un comptage des oiseaux présents à cette période.

La réserve de Naryn comporte des forêts d'épicéa, des glaciers, des rivières, des alpages, 120 000 ha de no man's land et de nature vierge peuplée de Panthères des neiges, d'ours des Tian Shan, de loups, de lynx, de chat Manul, de mouflons de Marco polo, de bouquetins de Sibérie, de cerfs Maral etc... (tous très farouches et d'observation difficile).

Nous la traverserons à cheval en remontant la vallée de Naryn en compagnie des gardes de la réserve et en profitant de faire des escapades à pied sur les crêtes.

Nous y passerons une dizaine de jours avec pour but d'effectuer le suivi animal dans la réserve. Nous ferons un relevé des espèces observées (observation directe ou traces et indices) afin d'enrichir la base de données de la réserve, particulièrement en ce qui concerne les espèces patrimoniales citées ci-dessus.

Les expéditions sont possibles de mai à octobre, mais les mois de juin et juillet se prêtent particulièrement à la recherche d'aires et zones de nidification de grands rapaces (aigle royal mais aussi aigle botté, circaète, gypaète barbu, vautour de l'Himalaya, vautour moine...). Les données actuelles pour la réserve de Naryn étant très faibles, il est donc intéressant de se focaliser sur ces espèces en effectuant des séances d'observation et des prospections le long des vallées favorables.

A terme, cette étude pourrait permettre d'évaluer la densité par espèce dans la réserve de Naryn et de mettre en place avec les gardes un suivi de population de ces grands rapaces.

La journée nous nous répartirons par groupes de façon à effectuer deux repérages en simultané. Si à cette période les rapaces auront notre attention particulière, cela ne nous empêchera pas aussi d'observer et faire un suivi des autres espèces de l'écosystème.

En parallèle, nous pouvons aider les rangers de la réserve dans différents travaux : fauchage pour que les cerfs Maral aient du foin pendant l’hiver, rénovation de cabanes…

La sortie de la réserve donne sur les hauts plateaux où le paysage change totalement : montagnes d'altitude désertiques entrecoupées de vastes steppes. Nous passerons une dernière journée dans ce paysage avant de le traverser en 4X4 pour rejoindre le lac Issyk-Koul.

Ce voyage permettra aussi de découvrir le lac Issyk-Koul (la mer intérieure des kirghizes), la culture kirghize et la vie dans les villages en passant du temps avec les gardes et avec les familles où nous logerons.

Comment participer :

Contacter Bastien CHAIX : jailoo48@gmail.com - 06 25 72 55 06

Tarif : environ 1800€ pour 3 semaines

Nous étions fiers d’accueillir des écovolontaires français de notre association Around The Rock pour ces deux expéditions. Le vice-président et les gardes de la réserve de Naryn et de Song-Kul étaient très contents de ce que nous avons réalisé ensemble. Ils ont compris l’intérêt des missions écovolontaires et sont prêts à renouveler ce genre d’expérience à l’avenir.

Notre but était de rendre accessible l’écovolontariat à tous et nous avons pu réunir des bénévoles de 24 à 62 ans et de milieux professionnels différents, mais tous amoureux de la nature. Nous avons apprécié le professionnalisme de Bastien CHAIX qui nous a transmis sa passion pour les rapaces et les autres espèces présentes au Kirghizistan. Mais ce qui fait la force de l’écovolontariat, c’est l’esprit d’équipe et l’échange, dans la bonne humeur, et c’est également pour cela que ces deux expéditions ont été des réussites.

Nous avons suivi le programme que nous nous étions fixé, malgré les conditions climatiques difficiles lors de la première expédition, mais nos efforts ont été récompensés puisque nous avons pu observer de nombreux rapaces (aigle royal, aigle botté, vautour moine, vautour de l’Himalaya, gypaète…), mais également des espèces rares et difficiles à observer comme l’ours de Tian-Shan, les mouflons de Marco Polo, les bouquetins et un loup. Lors de la 2ème expédition, le beau temps ne nous a pas quittés, nous avons donc pu réaliser des activités complémentaires comme l’opération de nettoyage au bord du lac Song-Kul, le fauchage de l’herbe pour le nourrissage des cerfs Maral pendant la période hivernale et la réparation du toit d’un des refuges de la réserve de Naryn.

Les déplacements à cheval étaient des moments incroyables et tout le monde a surmonté ses peurs dans les passages difficiles, les chevaux au Kirghizistan sont très calmes, robustes et ont le pas sûr dans les zones escarpées.

Nous espérons donc que ce programme écovolontaire va continuer à se développer sur le long terme avec Bastien et d’autres bénévoles.

Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan
Expéditions écovolontaires au Kirghizstan

Témoignage de Carole, membre de l'association Around The Rock et participante aux expéditions organisées au Kirghizstan :

"Un jour comme les autres, un mail pas comme les autres arrive dans nos boîtes. Anthony et Céline de l’association "Around the rock" proposaient de participer à une expédition éco-volontaire organisée avec le concours de Bastien Chaix, ornithologue, en juin ou en juillet 2015 au Kirghizistan. Le but de cette expédition était principalement d'effectuer le suivi animal par des relevés des espèces observées (observation directe ou traces et indices) afin d'enrichir la base de donnée des réserves.

Et voilà comment neuf éco-volontaires se retrouvent très tôt un matin de juillet à l’aéroport de Bichkek pour vivre cette grande aventure de 21 jours.

Après une journée de transition, nous voilà partis pour la réserve du lac Song-Kul où nous avons été accueillis par le responsable de la réserve. La beauté du lieu est incroyable, la gentillesse de nos hôtes incomparables. Le seul point négatif, ce sont les détritus qui viennent polluer ce lieu magique. Une campagne de ramassage des déchets est donc organisée avec les gardiens de la réserve pour les sensibiliser sur l’importance de préserver ce lieu.

Lors de notre escale à Song-Kul nous avons aussi débuté notre « travail » d’observation et de comptage des oiseaux. Et c’est à ce moment là que Bastien a dû comprendre que sa tâche d’encadrement ne serait pas forcément aisée car si certains avaient l’habitude et quelques connaissances, la plupart d’entre nous étions des novices. Mais ce ne fut pas un problème car Bastien a une patience à toute épreuve !

Notre périple nous conduisait ensuite de la réserve de Song-Kul à celle de Naryn. Là c’est une autre aventure qui débutait. Nous avons traversé à cheval pendant 11 jours la réserve. Nous étions en totale autonomie… enfin, encadrés par les quatre rangers qui nous accompagnaient et nous aidaient bien.

Ces onze jours ont été l’occasion de nombreuses observations lors desquelles nous avons eu la chance de voir des aigles royaux, différents vautours, des traces de cerfs… et pour certains d’entre nous de passer des heures à observer un ours qui nous a fait l’honneur de sa présence !

Nous avons également fauché l’herbe avec les rangers pour que les cerfs puissent venir se nourrir en hiver. Mais comme dirait Maud « cinq râteliers c’est rien » … enfin trois jours de travail quand même et quelques ampoules sur les mains ! Une partie de l’équipe a aussi réparé une des cabanes qui sert de refuge au ranger. Tous ces travaux ont permis une vraie complicité et entraide avec les rangers. Nous n’étions pas de simples touristes à qui les rangers faisaient découvrir leur réserve, nous étions là aussi pour les aider et nous impliquer à leur côté.

Une fois les difficiles au revoir avec les rangers passés, notre route nous menait sur les bords du lac Issik-Kul où nous nous sommes un peu plus adonnés au farniente car un voyage éco-volontaire ça reste aussi des vacances. Nous avons même eux droit à une séance de thalassothérapie dans des sources chaudes !

Faire ce voyage éco-volontaire nous a permis de découvrir un pays sublime, d’être les observateurs de sa diversité mais pas seulement car lorsque nous fauchons, ramassons les déchets, nous sommes aussi un peu acteur.

Nous ne nous connaissions pas avant de participer à cette expédition mais très vite les liens se sont créés entre les membres de l’équipe mais aussi avec les gens que nous avons rencontrés. Cette expédition a donc été l’occasion de nombreux fous rires car tout s’est passé dans la joie et la bonne humeur.

Que les lecteurs tentés par notre aventure se rassurent nous n’étions pas une équipe de sportifs ou de baroudeurs aguerris mais on s’en est tous parfaitement sorti ! Cette expédition est vraiment accessible à tout le monde."

Partager cet article

Commenter cet article

N
Bravo pour votre réalisation, le film est de grande qualité, les acteurs exceptionnels et les souvenirs toujours très présents.

Comment allons nous faire pour revenir dans le monde réel avec les photos que nous cessons de montrer, le best of et maintenant le film.
Répondre
C
Oh putain..., j'en ai les larmes aux yeux, l'émotion est trop forte, ce partage, des paysages, les animaux, c'est génial, vous êtes des pros.
Je vous embrasse très fort et j'attends avec impatience une nouvelle proposition de votre part.
L'an prochain, Birmanie, Laos, Cambodge, Vietnam... Tenez nous au courant des que possible.
A très très bientôt
Répondre
K
La vidéo est juste géniale, elle me réjouit à chaque fois que je la montre et je l'ai envoyée à nos amis et famille. Elle est vraiment représentative, vous avez fait du bon boulot ... comme d'hab.

Le bêtisier est extra aussi.

Je voulais vous dire MERCI (mais je veux dire un vrai merci du fond du cœur) de nous avoir permis de vivre une telle aventure et on était tellement content de vous revoir !
Répondre